Le Gouvernement se fixe comme objectif la mise en œuvre de 12 engagements :

Ils concernent :

La scolarisation des enfants

  • Aucun enfant en situation de handicap ne sera sans solution de scolarisation`
  • Dans les écoles, 11 500 postes d’accompagnants supplémentaires seront créés d’ici à 2022.

L’emploi :

L’objectif est de 10 000 apprentis en situation de handicap d’ici fin 2021 contre 4 000 actuellement et d’au moins 6 % dans la fonction publique.

Les retraites

  • Prendre en compte le handicap.
  • Instaurer la possibilité d’une retraite progressive dès 55 ans pour les travailleurs handicapés.
  • Garantir aux aidants des droits à la retraite pour toutes les périodes, indemnisées ou non, pendant lesquelles ils prennent en charge ou apportent une aide à un proche en situation de handicap.

L’accessibilité

  • Accélérer la mise en accessibilité universelle, l’intégrer dans chaque métier.
  • Renforcer l’accessibilité des programme dans l’audiovisuel ainsi qu’au niveau de la communication gouvernementale et de l’Elysée.
  • 1 000 jeunes en service civique seront recrutés comme « ambassadeurs » de l’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) pour rencontrer les commerçants ou les responsables d’établissements afin de les aider à se mettre aux normes (dans la limite du possible).

La sensibilisation

En valorisant les compétences des personnes handicapées.

L’isolement :

  • En mettant en place en 2021 un numéro unique d’appui « 360 », numéro unique d’appui pour rompre l’isolement.

  • En créant 400 plateformes pour le téléphone unique, sur les territoires.

Un accompagnement pour tous

  • En Accélérant le déploiement de solutions adaptées aux personnes ayant les besoins les plus soutenus, et pour stopper l’exil vers la Belgique
  • Créer 1 000 places dans trois régions prioritaires (Île-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est)
  • Créer 2 500 places supplémentaires en établissements ou en services pour accompagner les transitions.

Concernant les MDPH :

  • Mobilisation des MDPH qui recevront 50 millions d’euros supplémentaires, sur les 2 ans qui viennent pour que toutes les demandes de prestation soient traitées dans un délai « garanti » ???
  • Toutes les personnes ayant un handicap irréversible doivent bénéficier de leurs droits à vie.

Seront intégrés dans la PCH :

  • La préparation du repas et la vaisselle, (le surcoût sera pris en charge par L’État et non par les départements).`
  • Qu’en est-il de l’aide à la toilette , que certaines MDPH décomptent en disant que c’est du ressort d’une infirmière ?

Dès 2019

  • Les besoins attachés à la parentalité avec un plan d’aide gradué selon les besoins.
  • Les aide humaines et techniques pour les enfants de 0 à 7 ans.

Autonomie :

Mise en ligne dans des versions sous-titrées et traduites en langue des signes.

Il sera lancé un grand programme national pour l’innovation technologique au service de la vie quotidienne et de l’autonomie avec la mobilisation du plan d’investissement d’avenir concernant 4 domaines:

  • Communiquer,
  • Apprendre,
  • Se déplacer,
  • Vivre à domicile.

Soins

Amélioration la prise en charge par l’Assurance Maladie des parcours de soins de rééducation pour les enfants en situation de handicap ou malades par l’engagement d’une réflexion devant aboutir avant 2022 et sans reste à charge pour les familles.

Liens

https://handicap.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_de_presse_-_cnh_2020.pdf

https://handicap.gouv.fr/IMG/docx/dossier_de_presse_word_-_cnh_2020.docx

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *