Suite au Rapport LIBAULT comprenant 175 propositions pour une politique nouvelle et forte du grand âge en France, 10 propositions clés émergent pour « passer de la gestion de la dépendance au soutien à l’autonomie »

P1 : La création d’un guichet unique pour les personnes âgées et les aidants dans chaque département,avec la mise en place des Maisons des aînés et des aidants ;

P2 : Un plan national pour les métiers du grand âge permettant notamment d’agir à la fois sur une hausse des effectifs(cf. point 4), une transformation des modes de management, la prévention des risques professionnels, la montée en compétences à travers une politique de formation ambitieuse, le développement de perspectives de carrière en faveur de l’attractivité des métiers du grand âge et d’une meilleure structuration de la filière ;

P3 : Un soutien financier de 550 millions d’euros pour les services d’aide et d’accompagnement à domicile,afin d’améliorer le service rendu à la personne âgée et de revaloriser les salaires des professionnels ;

P4 : Une hausse de 25 % du taux d’encadrement en Ehpad d’ici 2024 par rapport à 2015, soit 80 000 postes supplémentaires auprès de la personne âgée, pour une dépense supplémentaire de 1,2 milliard d’euros ;

P5 : Un plan de rénovation de 3 milliards d’euros sur 10 ans pour les Ehpad et les résidences autonomie ;

P6 : Améliorer la qualité de l’accompagnement et amorcer une restructuration de l’offre, en y consacrant 300 millions d’euros par an, vers une plus forte intégration entre domicile et établissement, pour des Ehpad plus ouverts sur leur territoire ;

P7 : Une baisse du reste à charge mensuel de 300 € en établissement pour les personnes modestes gagnant entre 1000 et 1600 € par mois ;

P 8: .Une mobilisation nationale pour la prévention de la perte ; d’autonomie,avec la sensibilisation de l’ensemble des professionnels et la mise en place de rendez-vous de prévention pour les publics fragiles ;

P9 : L’indemnisation du congé de proche aidant et la négociation obligatoire dans les branches professionnelles pour mieux concilier sa vie professionnelle avec le rôle de proche aidant ;

P10 : La mobilisation renforcée du service civique et, demain, du service national universel,pour rompre l’isolement des personnes âgées et favoriser les liens intergénérationnels ;

8 priorités se détachent pour transformer l’accompagnement de la personne âgée en perte d’autonomie:

  • Priorité 1 : Investir dans l’attractivité des métiers du grand âge, à domicile comme en établissement;
  • Priorité 2 : Pouvoir choisir librement de rester à son domicile;
  • Priorité 3 : Piloter pour et par la qualité;
  • Priorité 4 : Mettre fin aux réponses en silos dans le parcours de la personne âgée pour simplifier la vie des aidants et des aidés;
  • Priorité 5 : Une nouvelle offre pour concrétiser le libre choix de la personne;
  • Priorité 6 : Reste à charge en établissement : faire baisser la contribution des personnes modestes;
  • Priorité 7 : Lutter contre l’isolement de la personne âgée et des aidants;
  • Priorité 8 : Augmenter l’espérance de vie en bonne santé en renforçant la prévention;

Plus d’infos: voir

https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/personnes-agees/concertation-grand-age-et-autonomie/article/rapport-de-la-concertation-grand-age-et-autonomie

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *