Elle permet de compenser les surcoûts importants liés à l’adaptation d’un poste de travail pour un salarié handicapé.

Elle peut être perçue seulement après l’aménagement optimal du poste de travail.

Elle peut être accordée à tout employeur qui embauche un salarié handicapé et à tout travailleur handicapé indépendant.

Les dépenses doivent être liées à l’adaptation du poste de travail.

L’employeur doit prouver l’importance significative des surcoûts en détaillant la nature et le montant des dépenses.

Il doit aussi demander une Reconnaissance de la Lourdeur du Handicap (RLH).

notice-reconnaissance-lourdeur-handicap-1

Montant pour un poste de travail à temps plein :

C’est un forfait annuel (indexé sur le Smic horaire) de :

  • 5 637,50 € (Taux normal)
  • ou à 11 223,75 € (Taux majoré).

Versement

Elle est versée chaque trimestre.

L’employeur doit fournir une preuve des heures effectivement travaillées pendant le trimestre.

Elle est accordée pendant une durée de 3 ans, renouvelable.

L’aide ne peut se cumuler avec une autre aide versées par l’État aux entreprises adaptées (au handicap).

Pour plus d’informations : voir le guide en ligne mis en place par l’Agefiph.

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *