Forfait de réorientation  des patients vers les praticiens de ville

Vu la charge de travail des professionnels, des délais d’attente des patients et de la constatation que 1/4 à 1/3 des patients se présentant aux urgences peuvent être pris en charge par des praticiens de ville, un arrêté paru au Journal officiel du 3 janvier 2020 prévoit l’expérimentation à compter du 1er avril 2020 du « forfait de réorientation » des patients vers les praticiens de ville en vu de la réforme du financement des services d’urgence, qui entrera en vigueur en 2021.

Il est prévu l’orientation du patient vers une consultation de ville (praticien, maison médicale ou maison médicale de garde) à une date correspondant au degré d’urgence de son état de santé.

Un bulletin de réorientation donnant un rendez-vous (date, heure et lieu) est alors érigé..

Nota : Le patient aura la possibilité de refuser cette réorientation.

L’expérimentation est prévue pour 2 ans à compter du 1er avril 2020 dans une trentaine de centres hospitaliers à compter de la prise en charge du premier patient.

Objectifs :

  • Atteindre le taux de 5 à 10 % de patients réorientés .
  • Atteindre au minimum 70 % des consultations de réorientation honorées par les patients.
  • Vérifier que la mise en place de ce forfait n’a pas d’incidence sur l’état de santé du patient.
  • Ralentir la progression des passages aux urgences.

Les services des urgences seront rémunérés par un forfait de 60 € par acte de réorientation.

Les médecins de ville n’auront pas le droit de facturer une majoration d’urgence en plus de la consultation.

Le patient n’aura pas à payer le reste à charge.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *