Loi des finances et AAH

Le projet de loi de finances 2016 prévoyait d’intégrer les revenus du patrimoine non soumis à pour le calcul du montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

Mme Ségolène NEUVILLE (secrétaire d’État chargée des personnes handicapées) avait assuré qu’elle veillera à « lisser les effets de seuil.
Un allocataire de l’AAH ne devrait pas perdre en revenu s’il a un complément d’AAH tel le Complément de Ressource (CR) «179,31 € / mois» ou la Majoration vie Autonome (MVA) «104,77 € / mois».
Hors l’allocataire qui touche les intérêts d’un compte d’épargne pouvait perdre jusqu’à 1 250 € / an (MVA) et 1 257 € / an (CR).

L’Association des Paralysés de France (APF) s’est fortement mobilisée :

  • Courrier au 1èr ministre
  • Interpellation des parlementaires
  • Échanges avec les ministères
  • Communiqués de presse
  • Pétition pour le retrait de cette mesure (48 000 signatures en une semaine)

Le 3 Novembre, Mme Ségolène NEUVILLE (secrétaire d’État chargée des personnes handicapées) a annoncé en séance à l’Assemblée nationale, le retrait de cette mesure, mais renvoie le sujet dans le cadre « d’une mission parlementaire sur les minimas sociaux » confiée à Monsieur le député Christophe SIGURE.

Pour info :

L’AAH n’est pas un minima social comme les autres, son montant est de 808,46€ et est inférieur au seuil de pauvreté qui est de 977 €.

2 thoughts on “Loi des finances et AAH

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *