La prestation complémentaire pour recours à tierce personne (PCRTP)

Depuis 1er mars 2013, celle-ci remplace la MTP (Majoration pour Tierce Personne) 

  • Celle-ci concerne, lorsque l’incapacité permanente d’au moins 80%, liée à un accident du travail ou une maladie professionnelle, les personnes dont leur incapacité  les empêche d’accomplir seuls au moins  3 actes ordinaires de la vie et nécessite le  recours à l’assistance d’une tierce personne:
  • Les assurés du régime général
  • Les régimes de salariés et non salariés des professions agricoles

Son montant dépend du nombre d’actes que la victime est incapable d’accomplir seul

Les assurés qui percevaient la MTP avant le 1er mars en conservent le bénéfice tant qu’ils remplissent les conditions d’attribution de cette prestation.

Ils peuvent aussi opter pour la PCRTP, mais renoncent alors définitivement à la MTP

Publics concernés:

Assurés du régime général et des régimes de salariés et non salariés des professions agricoles, victimes d’un accident ou d’une maladie d’origine professionnelle lorsque leur incapacité permanente atteint un seuil déterminé et les empêche d’accomplir seuls les actes ordinaires de la vie.

Taux d’incapacité permanente :

Celui-ci demeure inchangé :

  • 80% pour les assurés du régime général et les salariés agricoles
  • 100% pour les non salariés agricoles

Droit d’option entre MTP et PCRTP

Les bénéficiaires de la MTP on le choix de la conserver ou de demander à bénéficier de la PCRTP auprès de la CPAM qui assure le versement de leur MTP.

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie détermine le montant que doit percevoir la victime au titre de la nouvelle prestation, en fonction de l’évaluation médicale.

Si à l’issue de cette demande, le montant de la PCRTP est:

  • Inférieur ou égal à celui qu’elle percevait au titre de la MTP, la victime conserve le bénéfice de la MTP en l’absence de manifestation contraire de sa part dans un délai de 30 jours à compter de la date de réception de la décision de la caisse.
  • Supérieur à celui qu’elle percevait au titre de la MTP, la nouvelle prestation lui est octroyée si elle n’informe pas la caisse dans un délai de 30 jours de son souhait de conserver la MTP.

Cumul :

Tout comme la MTP,  la PCRTP n’est pas cumulable avec l‘APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) mais peut-être cumulée avec la PCH à titre différentiel.

 Les sommes versées à ce titre viennent en déduction du montant mensuel de la PCH pour le volet aides humaines. 

  Actes que la victime peut ou ne peut accomplir seule
1 Se lever et se coucher seule
2 S’asseoir et se lever seule d’un siège ou de son lit ou d’un fauteuil roulant
3 Se déplacer seule dans son logement, y compris en fauteuil roulant
4 S’installer seule dans son fauteuil roulant et en sortir seule
5 Se relever seule en cas de chute
6 Quitter seule son logement en cas de danger
7 S’habiller totalement seule
8 S’alimenter et boire seule
9 Aller aux toilettes sans aide

BAREMES  2017

Type de forfait Nombre d’actes que la victime peut accomplir seule Montant mensuel
 1  6 ou 7 553,73 €
4 ou 5 1 107,47 €
moins de 3 1 661,22 €

 

2 réflexions au sujet de « La prestation complémentaire pour recours à tierce personne (PCRTP) »

  1. excellent sujet
    qui me permet de m apercevoir qu au bout de 18 ans de handicap je ne touche pas la bonne prestation

    mtp a la place de pcrtp sacrées économies pour la secu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *